AINSI VA MON PAYS ...AINSI SONNE HAITI

domingo, 31 de agosto de 2008

Michèle Pierre-Louis, contre vents et marrées !


Michèle Duvivier Pierre-Louis a franchi, vendredi, l'avant dernière étape nécessaire à son installation à la Villa d'accueil. Sa déclaration de politique générale a été votée par une majorité écrasante de députés. Avec 70 voix contre 1 (et 8 abstentions), elle a franchi un troisième écueil, mais demeure sous la pression de l'OPL.


Après de longues heures d'attentes au salon diplomatique du Palais législatif, Michèle Pierre-Louis est arrivée quelque peu éreintée à la salle de séance de la Chambre des députés où elle a présenté la déclaration de politique générale de son gouvernement. D'entrée de jeu, le Premier ministre ratifié a implicitement relaté les embûches tendues sur sa longue marche vers la Villa d'accueil. « Quand le gouvernement est installé, du moins s'il sera installé, nous allons apporter assistance aux victimes de l'ouragan Gustav », dit-elle d'un un ton calme et le visage serein.
Alors qu'elle attendait au salon diplomatique, les députés de l'Organisation du peuple en lutte (OPL) aidés par quelques alliés jouaient au trouble-fête. « La recevabilité ou l'irrecevabilité de l'arrêté présidentiel nommant les ministres choisis par le président René Préval de concert avec la Premier ministre ratifié doit être introduit dans l'ordre du jour », a juré Jean-Acklush Louis-Jeune, député élu sous la bannière de l'OPL. Tenace, le représentant de Dame-Marie au Parlement va jusqu'à faire une proposition qui a été sanctionné par l'assemblée. Quarante-quatre de ses collègues, en majorité, issus de la Concertation des parlementaires progressistes (CPP) ont refusé la proposition et écarté même le débat sur la constitutionnalité de l'arrêtée nommant les ministres de l'éventuelle administration Préval/Pierre-Louis.

« Il faut faire le débat. Le coup nous a dérangé - Ndlr : c'est une insulte au Parlement - », a renchéri Frantz Robert Mondé, député de la Fusion des sociaux démocrates. Social démocrate, lui aussi, son collègue Saurel Jacinthe a renchéri : « c'est très grave si nous refusons de discuter le droit de notre existence. » Avoué vaincu, le bloc OPL a filé un nouveau pion. Un huis clos stratégique a été arraché par des parlementaires aux aguets depuis une certaine velléité de l'Exécutif de procéder à l'installation des ministres de l'équipe Pierre-Louis avant même de défendre sa politique générale.

Le huis clos de quinze minutes a durée près de deux heures. Le calme revenu, Mme Pierre-Louis a pris tout son temps pour défendre sa déclaration de politique générale. Le temps aussi pour Mme Pierre-Louis de couper court aux rumeurs relatives à l'installation de son gouvernement. Elle a dévoilé dans l'énoncé de la déclaration de politique générale les grandes de l'action gouvernementale visant à améliorer les conditions de vie de la population haïtienne. Le document est divisé en plusieurs sections notamment la relance de l'économie, les priorités, les politiques transversales, la réforme de l'Etat et les urgences.

Dans le chapitre des priorités, l'économiste Pierre-Louis place les piliers de la croissance: la production nationale, les infrastructures routières, la protection de l'environnement et de la biodiversité et le secteur touristique. Alors que la section intitulée « Politiques transversales », contient les points suivants : aménagement du territoire et politique régionale, la politique de la ville, politique pour les jeunes, la protection sociale, la politique d'égalité des sexes et la communication publique. Dans le chapitre des urgences, on retrouve la rentrée scolaire, la sécurité alimentaire, la création d'emplois et les élections.
Jean-Pharès Jérôme
pjerome@lenouvelliste.com

Claude Gilles
gonaibo73@yahoo.fr http://www.lenouvelliste.com/article.php?PubID=1&ArticleID=61628&PubDate=2008-08-29