AINSI VA MON PAYS ...AINSI SONNE HAITI

miércoles, 24 de septiembre de 2008

AIDE AUX SINISTRES ....OU MANNE AUX ADMINISTRATEUR?

Aide aux sinistrés : le gouvernement annonce un plan d’urgence de plus de 7 milliards de gourdes
Mise à contribution des fonds générés par le programme vénézuélien Petrocaribe
Mardi 23 septembre 2008
Radio Kiskeya

Le chef du gouvernement, Mme Michèle Pierre Louis et plusieurs de ses ministres, ont apporté mardi des précisions sur le programme d’urgence arrêté suite aux cyclones ayant frappé Haïti récemment. Ce programme correspond à un montant de 7 milliards 900 millions de gourdes tirées des fonds générés par le programme vénézuélien Petrocaribe.
C’est au Ministère de l’Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural qu’ira la plus importante part de ce montant, soit 2 milliards 270 millions de gourdes.
Le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales assurera, à la fois, la coordination de la distribution de 5 millions de gourdes à chaque commune, la distribution de nourriture, d’eau et de kits d’hygiène, en collaboration avec les Organisations Non Gouvernementales (ONG) présentes sur le terrain.
Le ministre de l’Economie et des Finances, Daniel Dorsainville, a annoncé la mise à disposition de 952 millions de gourdes pour le paiement d’un 14ème mois de salaire aux employés de l’administration publique. Le gouvernement compte aussi contribuer à la reconstruction des maisons détruites par la mise à disposition de matériaux de construction, a-t-il ajouté.
Le Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications (TPTC) et le Centre National des Equipements (CNE) s’attellent à la réparation des routes et des ponts dans la plupart des zones affectées, notamment à Miragoâne, Montrouis et Cabaret, a fait savoir pour sa part le ministre des TPTC, Jacques Gabriel. Des interventions sont également entreprises dans les régions en question au niveau du réseau électrique, annonce-t-il
Les intempéries ont détruit 33 établissements scolaires et endommagé 100 autres actuellement en réparation, selon le ministre de l’Education Nationale, Joël Jean Pierre.
Pendant que le gouvernement apportait ces informations à l’occasion d’une conférence de presse à la Primature, plusieurs centaines de personnes victimes des cyclones dans la région des Nippes, plus précisément à Paillant (Miragoâne), manifestaient pour la seconde fois au cours de la semaine pour exiger de l’assistance.
Concernant l’utilisation des sommes qui vont être débloquées, le député Jonas Coffy (Lavalas, parti de l’ancien président Aristide) a lancé mardi une mise en garde aux sénateurs contre leur projet de gérer chacun 1 million des 5 millions de gourdes que le gouvernement compte mettre à la disposition de chaque commune pour venir en aide aux sinistrés. Ses collègues Arsène Dieujuste (Gonaïves) et Jean Beauvoir Dorsonne (Verrettes) se prononcent pour leur part en faveur d’une bonne gestion des 5 millions. Ils disent avoir en ce sens déjà arrêté des dispositions avec les maires de leurs circonscriptions respectives.
A propos de la rentrée des classes fixée au 6 octobre, le Maire des Gonaïves, Stéphen Moïse, a exprimé mardi des inquiétudes quant à la possibilité que les écoles puissent effectivement commencer à fonctionner à cette date dans la Cité de l’indépendance, la plus durement frappée par les intempéries. [jmd/RK]
http://radiokiskeya.com/spip.php?article5288


-------------------------------
Le gouvernement annonce le décaissement de 197 millions de dollars pour le programme d’urgence
Le gouvernement haïtien annonce le décaissement de 197 millions de dollars américains pour venir en aide aux sinistrés et réaliser des projets d’infrastructures après le passage des récents cyclones. Les ministères de l’agriculture, des travaux Publics et de l’éducation auront a charge la gestion de la plus grande partie de l’enveloppe.
Au cours d’une conférence de presse, ce mardi, la première ministre Michèle Pierre Louis a indiqué que 8 milliards de gourdes (197 millions de dollars) ont été décaissés dans le cadre du programme d’urgence. Selon Mme Pierre Louis les fonds provenant du programme
Pétrocaribe ont été décaissés avec l’aval du chef de l’état.
Rappelant que l’évaluation des dégâts dans les différents secteurs avait été réalisée, Mme Pierre Louis soutient que les allocations tiennent compte des priorités, " On peut décaisser ces fonds sans passer par la commission des marchés parce que l’état d’urgence a été décrété ", rappelle Michèle Pierre Louis.
La première ministre annonce que la primature, le ministère des finances et la Banque de la République d’Haïti (BRH) assureront le suivi des décaissements dans le cadre du programme. " Il y aura une exigence de rapport hebdomadaire en vue de stimuler les ministères pour éviter les retards ", insiste Mme Pierre Louis soulignant que le gouvernement devra rendre compte des dépenses au parlement.
Les ministères de la jeunesse et de la condition féminine sont appelées à jouer un rôle clé dans l’exécution du programme d’urgence. Mme Pierre Louis a promis que les jeunes et les femmes seront très impliqués dans la réalisation des différents projets.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=14107